Suite de mon parcours

[...]

Fidèle au modèle du bon-élève-méritant-bien-éduqué, j'ai craqué au CÉGEP où j'ai senti l'appel de la nature, désillusionné de l'apport de l'éducation dans ma vie (mais non de l'apprentissage de la vie). Je me suis alors engagé comme travailleur sylvicole sur le territoire de chasse wendat, tout en dénichant un-à-un les savoir-faire autochtones et en dévorant des livres de philosophie wendat. Durant trois ans, j'ai parcouru la quiétude de la forêt boréale qui m'avait tant marqué plus jeune et qui me reconnectait avec mon ressenti. Au terme de cette aventure, j'ai partagé certaines découvertes, en tant que guide touristique, avec les nombreux visiteurs de mon village... 

Ayant encore très soif d'approfondir l'héritage spirituel de mes ancêtres, j'ai tout quitté en 2006 pour intégrer une communauté d'enseignements chamaniques autochtones, au sud de Montréal, que j'ai finalement rejetée, non sans dégoût, pour me consacrer à ce que j'avais de plus beau, moi-même... Ouf! C'est à ce moment que j'ai réalisé que j'étais ni autochtone, ni wendat, ni québécois, ni canadien, mais bel et bien moi-même, et ce dans une autre dualité...

 

Amorçant un baccalauréat en enseignement pour enseigner l'histoire dans les écoles secondaires, c'est plutôt une entreprise en tutorat que j'ai fondée en 2010; une intuition pointait ardemment vers ce qui allait changer les choses pour moi...

 

Dès les premiers élèves à qui j'ai enseigné à leur domicile, j'ai constaté un vif intérêt pour l'harmonie familiale, en passant notamment par la gestion des émotions, les relations interpersonnelles et la pédagogie parentale, de sorte qu'après quelques années de pratique,  j'obtenais de belles réussites en coaching familial. Puis, dès 2013, j'ai reçu mes premiers clients en coaching personnel.

 

Depuis, j'ai développé mon art d'aider les autres, pour différents problèmes et différentes clientèles. J'oriente maintenant des couples, des enfants, des ados, des adultes célibataires, des mères et des pères, tous ayant la volonté d'accéder à un monde meilleur, à une autre dimension beaucoup trop oubliée dans notre société.

 

Finalement, en 2019, j'ai ouvert la branche entrepreneuriale, Loyal Charlesafin d'aider les travailleurs autonomes et les entreprises à se propulser. Je fais aujourd'hui fonctionner trois (3) entreprises dont je suis immensément fier, mais j'ai surtout réussi à être la personne que je voulais être.